Carnegie Hall

Biographie Blandine Waldmann

« Blandine Waldmann est une jeune pianiste très talentueuse. Sa technique est excellente, sa musicalité est riche en couleurs et variée, sa compréhension du style ample, elle joue avec un degré d’implication émotionnelle et une passion qui est devenue plutôt rare ».

Aleksandar Madzar

Pianiste

Après avoir étudié parallèlement le piano et le violon, Blandine Waldmann choisit le clavier et se perfectionne auprès de Désiré N’Kaoua puis entre au Conservatoire royal francophone de Bruxelles pour suivre l’enseignement de Dominique Cornil. Lauréate de premiers prix de piano et de musique de chambre, elle est admise au Conservatoire royal néerlandophone de Bruxelles dans les classes d’Alexandre Madzar (piano) et de Daniel Blumenthal et Viviane Spanoghe (musique de chambre). Couronnée de deux masters dans ces disciplines, Blandine Waldmann se perfectionne en participant à différentes master classes en France, en Grande-Bretagne, en Belgique et en Italie, où elle reçoit les conseils éclairés de personnalités musicales telles qu’Anne Queffélec, Jean-Michel Damase, Piet Kuijken, Dirk Vermeulen, Christopher Elton, Volker Banfield, Vincenzo Balzani, Eugen Indjic et Eugene Pridonoff.

« Mlle Blandine Waldmann est une excellente pianiste à  la technique impressionnante avec un style et une personnalité vraiment unique. »

Daniel Blumenthal

Pianiste

Cet enseignement complet et diversifié la conduit à se présenter, de 2014 à 2017, à de nombreux concours internationaux, où elle se distingue dans les premières places : premier prix des concours Erik Satie de Lecce, Paolo Barrasso, Le Note Sinfonie, Florestano Rossomandi, Eurorchestra da Camera « Nuovi Interpreti » de Bari, E-Muse d’Athènes, IMKA, Lucia Iurleo, de Matera ; mais aussi American Protégé International Competition, Bradshaw & Buono International Piano Competition de New York ou encore Grand Prize Virtuoso de Salzbourg. Les salles et festivals d’Europe et des États-Unis lui ouvrent leur scène : Carnegie Hall de New York, Cadogan Hall de Londres, Grande Salle des concerts du Conservatoire Royal et du Wolubilis à Bruxelles, Théâtre de Florence, Théâtre de Corato, Salon des congrès Nicolaus de Bari, Vlaanderen International de Bruxelles, Festival della Valle dell’ Orfento à Caramanico Terme, Nuit du patrimoine de Sarlat…

Si son tempérament la conduit naturellement vers les œuvres de virtuosité des XIXe et XXesiècles, Blandine Waldmann refuse l’étiquette de spécialiste et développe une affinité naturelle pour un répertoire très étendu allant de Bach à la musique de notre temps en passant par Mozart, Beethoven, Chopin, Liszt, Brahms, Debussy, Ravel, Franck, Tchaïkovski, Scriabine et Messiaen. Passionnée des répertoires de son temps et de culture italienne, elle aime collaborer avec des compositeurs d’aujourd’hui. Elle initie notamment un projet avec Vincenzo Palermo (Concerto n°2 pour piano), travaille avec Frédérik Van Rossum (Catharsis, pour deux pianos) et côtoie le compositeur suédois Jonathan Östlund dans le cadre de l’édition d’un album regroupant plusieurs de ses œuvres de musique de chambre. Elle enregistre également Grains, fleur et son envol, pour violon, clarinette, percussions et contrebasse, d’Alin Gherman. Sa discographie s’enrichit cet automne 2018 du disque Momentum (Dux Label), consacré à Moussorgsky, Scriabine et Brahms.