Biographie

Carnegie Stern Hall 2016

“Blandine Waldmann est une jeune pianiste très talentueuse. Sa technique est excellente, sa musicalité est riche en couleurs et variée, sa compréhension du style ample, elle joue avec un degré d’implication émotionnelle et une passion qui est devenue plutôt rare”.

Aleksandar Madzar

Pianiste


Sa superbe musicalité, sa maitrise technique et sa profondeur émotionnelle combinées à une sensibilité vraiment unique ont établi Blandine Waldmann comme l’une des pianistes les plus charismatiques de son temps. ” Sa musicalité exsude l’élan implosant et la maîtrise professionnelle “ (Roberta On the Arts, New York).

” Perçue comme une excellente pianiste ” (Fanfare Magazine) ou encore comme ” Une pianiste de grande valeur ” (Est républicain), elle enthousiasme publics et critiques par sa présence scénique ” Elle a su faire passer un souffle étrange ” (Le journal du centre) et son énergie communicative ” Le public fut sous le charme, littéralement emporté par cette concertiste “ (l’Yonne républicaine). Son jeu est reconnu pour son degré d’investissement émotionnel ” La jeune musicienne a, encore une fois, joué avec beaucoup de passion, d’émotions, donnant aux oeuvres interprétées, une lumière particulière ” (le Journal du Centre), mais également apprécié pour la subtilité et la variété du toucher et du son ” Sa finesse de toucher n’a pas laissé insensible le public ” (Le journal du Centre).

Si son tempérament se tourne vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle ne voudrait être qualifiée de spécialiste. Elle développe une affinité naturelle pour un répertoire très étendu allant de Bach à la musique de notre temps en passant par Mozart, Beethoven, Chopin, Liszt, Brahms, Debussy, Ravel, Franck, Tchaikovsky, Scriabine, Messiaen.


“Mlle Blandine Waldmann est une excellente pianiste à  la technique impressionnante avec un style et une personnalité vraiment unique.”

Daniel Blumenthal

Pianiste


La saison 2017-2018 s’ouvrira par un récital à l’Eglise Américaine de Paris à l’occasion de la parution d’un nouveau CD « Momentum » chez DUX label, dans lequel Moussorgsky, Brahms et Scriabine seront mis à l’honneur.

La saison 2016-2017 a été marquée par une Première au Carnegie Stern Hall de New York, une invitation à la Sala Accademica del Pontificio Istituto di Musica Sacra et au Conservatoire Santa Cecilia à Rome ainsi qu’à  la Villa Campolieto d’Ercolano. Sont notoires également des réinvitations, en soliste par l’« Eurorchestra da Camera di Bari » sous la direction de Francesco Lentini, en récital par le Théâtre de la Closerie et en musique de chambre au Festival de Vachères. Une collaboration fructueuse avec la flutiste hollandaise Eleonore Pameijer porteront les deux artistes en tournée franco-hollandaise notamment à Paris, Chatou, Vachères, Dordrecht et Oostvoorne.

Le temps fort de la saison 2015-2016 a été une Première au Carnegie Weill Hall de New York. C’est également en 2015 que Blandine Waldmann prend la fonction de Directrice Artistique de Clavis Production. D’autres apparitions remarquables incluent une tournée en Italie (Naples, Bari, Corato, Airola..) ainsi qu’un enregistrement à Londres.

De 2014 à 2017, elle se voit décerner les Premiers Prix de neuf Concours Internationaux, notamment au Concours International “Erik Satie” de Lecce (Italie), au Concours International Eurorchestra da Camera “Nuovi Interpreti” de Bari, au Concours International E-Muse d’Athènes. Elle est également lauréate de Concours Internationaux tels que l'”American Protégé International Competition” et le “Bradshaw & Buono International Piano Competition” de New York ainsi que le Concours International “Grand Prize Virtuoso” de Salzbourg. (Voir la rubrique Récompenses).

Plébiscitée en Europe et aux Etats-Unis, les saisons récentes l’on vu apparaître sur les scènes du Carnegie Hall de New York, du Cadogan Hall de Londres, de la Grande salle des Concerts du Conservatoire Royal et du Wolubilis à Bruxelles, du Théâtre de Florence et de Corato, du Salon des Congrès Nicolaus à  Bari, de « Reggia di Quisisana » à Castellamare di Stabia, du Palazzo Mastelloni de Naples, ainsi que dans des festivals tels que le “Vlaanderen International” à Bruxelles, le “Festival della Valle dell’ Orfento” à Caramanico Terme, de la « Nuit du Patrimoine » de Sarlat-la-Canédat.


Grand défenseur des musiques de son temps, Blandine Waldmann aime collaborer avec des compositeurs d’aujourd’hui. Passionnée de culture italienne, elle lance un projet de collaboration avec le compositeur Vincenzo Palermo pour l’exécution de ses créations, notamment de son deuxième concerto pour piano. Elle a joué sous la direction de Bart Bouckaert au sein d’un orchestre contemporain en Belgique. Elle collabore avec le compositeur belge Frédérik Van Rossum et a d’ailleurs à son actif des réalisations ambitieuses de ce compositeur comme l’œuvre « Catharsis » pour deux pianos. Ces dernières annèes, elle a cotoyé le compositeur suédois Jonathan Östlund dans le cadre de l’édition d’un double CD dédié à ses oeuvres pour piano et musique de chambre pour le label Divine Art Record. Citons également Alin Gherman, compositeur roumain, pour lequel elle enregistre la création de l’œuvre « Grains, fleur et son envol » pour violon, clarinette, percussions et contrebasse.

Outre ses récitals, la musique de chambre tient une place importante dans sa carrière. Elle retrouve régulièrement sur scène d’autres musiciens exceptionnels tels qu’ Eleonore Pameijer, Ursula Leveaux, Justus Grimm, Vadim Tchijik, Frédéric Pelassy…

Sur scène comme pour ses enregistrements, Blandine Waldmann cultive un répertoire éclectique. Son dernier disque solo consacré à Moussorgsky, Brahms et Scriabine va paraître chez DUX label très prochainement. Parmi ses dernières parutions en 2016, on peut noter un double CD de musique contemporaine consacré au compositeur suédois Jonathan Östlund gravé chez Divine Art label, enregistrement qui a été chaleureusement salué par la presse musicale, notamment distingué par le Fanfare Magazine ainsi que le site spécialisé HisVoice.cz. Au nombre de ses enregistrements antérieurs figurent des disques avec les violonistes Okasana Ryzhenko, Aram Badalian, Michaël Scoriels et l’hautboïste Adrien Eblé, autour de la musique de Mozart, Debussy, Ravel, Bloch, Respighi, Poulenc, Dutilleux et Schumann.

Native de Paris, Blandine Waldmann se forme auprès de Désiré N’Kaoua avant d’entrer au Conservatoire Royal de Bruxelles où elle suit l’enseignement de Dominique Cornil et obtient ses Diplômes de Premiers Prix de piano et de musique de chambre avec distinction. Admise ensuite au «Koninklijk Conservatorium Brussel», elle est récompensée brillamment par un diplôme de Master de piano avec distinction dans la classe d’Aleksandar Madzar, ainsi qu’un diplôme de Master de musique de chambre avec grande distinction dans la classe de Daniel Blumenthal et Viviane Spanoghe.

En parallèle, la pianiste française se perfectionne en participant à différentes master classes en France, Grande-Bretagne, Belgique et Italie où elle reçoit les conseils éclairés de personnalités musicales telles qu’Anne Queffelec, Jean-Michel Damase, Piet Kuijken, Dirk Vermeulen, Christopher Elton, Volker Banfield, Vincenzo Balzani, Eugen Indjic, Eugène Pridonoff….

A la fin de sa formation académique, Blandine Waldmann obtient une reconnaissance par le Service Général des Arts de la scène du Ministère de la Communauté Française de Belgique.

Octobre 2017